Christophe Rocancourt : mis en examen pour une énième arnaque ?

décembre 20, 2010

« L’arnaqueur des stars » n’en a pas fini de se justifier devant la justice. Suite à une plainte déposée par la réalisatrice Catherine Breillat pour « abus de faiblesse », il a  été placé sous contrôle judiciaire le 18 décembre dernier. Retour sur un nouvel épisode rocambolesque.

Un éternel recommencement ? Les années se suivent et semblent se ressembler pour le pirate des stars. Célèbre pour avoir escroqué le tout Hollywood, Christophe Rocancourt était interrogé par la BDRA (brigade de répression de la délinquance astucieuse), pour s’expliquer après une plainte pour « abus de faiblesse » déposée l’été dernier par Catherine Breillat. La cinéaste l’accuse en effet de lui avoir soutiré 650 000 euros en plusieurs fois, alors qu’elle était très affaiblie suite à un accident vasculaire cérébral dans les années 2007-2008. Elle a d’ailleurs raconté dans le détail cette mésaventure dans un livre paru en novembre 2009.

Mais l’ex compagnon de Sonia Rolland estime que cet argent était une avance sur salaire liée au tournage du dernier film avorté de Catherine Breillat. Il avait été choisi pour donner la réplique à Naomi Campbell dans le dernier film de la réalisatrice intitulé « Bad Love ».

Son avocat, Me Jérôme Boursican, donne la version de son client.
« Il s’agit d’un prêt qui n’a pas été remboursé. Nous sommes dans le cadre d’une affaire civile plus que pénale. M. Rocancourt a tendu la main à Mme Breillat, elle n’a pas répondu. Mon client a déposé une plainte pour atteinte à la présomption d’innocence et pour dénonciation calomnieuse »

Cette explication ne semble cependant pas avoir convaincue la justice qui a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour faire éclater la vérité. Cette mesure lui interdit de quitter la France et d’approcher Catherine Breillat.

Mais qui doit-on croire ? Une femme abattue et criblée de dettes par amour (car oui, Catherine était tombée amoureuse de Christophe) qui tente de se faire rembourser ou un homme mythomane au passé plus que douteux ?

Histoire d’un arnaqueur au « talent fou »

Enfant de l’assistance publique, Christophe Rocancourt a commencé à voler lorsqu’il était enfant de chœur, en piochant dans l’argent de la quête. Son style, sa tchatche et son sourire de charmeur lui permettent d’escroquer de multiples personnalités. En 1991, Il est condamné pour la première fois après plusieurs arnaques dans le milieu de la jet-set. L’homme aux multiples fausses identités se fait même passer pour le fils cacher de la célèbre italienne Sophia Loren. Il quitte ensuite Paris pour Los Angeles et s’entoure des stars Hollywoodiennes. Il est à nouveau condamné à cinq ans de prison pour avoir soutiré des millions de dollars à des producteurs ou des milliardaires. Michael Jackson, Elton John, Mickey Rourke et bien d’autres ont fait partis de ses « proies »

Ce qui le motivait le plus c’est de partir de rien et d’arriver au sommet ! Mais cet arnaqueur a tout de même un cœur ; il s’est toujours interdit de prendre à ceux qui n’ont rien… Serait-ce le Robin des Bois des temps modernes ? Le hic dans cette histoire est qu’il ne prenait pas aux riches pour donner aux pauvres mais pour vivre comme un milliardaire !

Un homme de bonne volonté ?

Face à cette nouvelle affaire, le cabinet d’avocat a assuré que son client « étudiait la possibilité de rembourser Catherine Breillat. » Selon lui, Christophe Rocancourt serait prêt à rendre l’argent réclamé par la cinéaste. A plusieurs reprises l’homme a nié dans la presse avoir abusé de la faiblesse de son ancienne amie. Les multiples chèques étaient selon lui, une simple avance sur le film qui devait être tourné. Voulant démontrer sa bonne foi, il a tenté de la rembourser en lui faisant à son tour des chèques…en bois !

Pour sa défense, il explique qu’il avait demandé à Mme Breillat de le prévenir avant de les encaisser, ce qu’elle n’a pas fait.

Il pense qu’elle a décidé de porter plainte juste au moment de la sortie de son livre pour le promouvoir. Et ça a marché ! Christophe réfléchirait même à un livre-réponse pour contrecarrer sa rivale. Il serait en pourparlers avec plusieurs éditeurs. La bataille ne fait que commencer.

Les autres plaintes en cours

Si seulement la plainte de la cinéaste était la seule déposée à l’encontre de ce cher M. Rocancourt ! Il apparaît que son passé le rattrape : Une ancienne attachée de presse parisienne a également porté plainte. Elle affirme avoir été dépouillée de près de 200.000 Euros en 2003 ! Le propriétaire du Normandy, à Deauville a lui aussi saisi la justice. Christophe Rocancourt y a laissé une ardoise de 44.000 Euros. Il doit également 30.000 Euros au concierge du palace ainsi que  les loyers de la splendide demeure normande qu’il a occupée pendant plusieurs mois.

Ne parlons pas du FBI qui ne désespère pas non plus de lui remettre un jour la main dessus. Son luxueux 4 X 4 criblé de balles a en effet été saisi comme pièce à conviction dans une affaire qui dépasse le domaine de la simple escroquerie.

Côté vie privée, rien ne vas non plus. La guerre froide semble être déclarée entre Rocancourt et son ex-compagne, Sonia Rolland. Le 10 décembre, Miss France 2000 s’est présenté devant un juge des affaires familiales à Paris. Son ex-concubin réclame la garde de leur fille Tess, 4 ans. Et comme dans les autres affaires, il est toujours question d’argent puisqu’il a engagé des démarches pour que sa pension alimentaire soit ramenée de 1.300 Euros à 500 Euros. La justice a exigé qu’une enquête sociale et psychologique soit menée sur l’ancien pillard des stars.  Le jugement est attendu début 2010.

Avec toutes ces nouvelles affaires, ce beau parleur n’est pas prêt de se refaire une réputation digne de ce nom. Affaires à suivre…


La cosmetofood : être belle en mangeant !

septembre 26, 2010

Manger et boire pour rester belle, jeune, pulpeuse et bronzée, on en rêvait ! Grâce à la cosmetofood, on atteint cet objectif du bout des lèvres… Mise en bouche d’une nourriture qui nous met en beauté.

Ne craignez rien, cette nouvelle tendance n’est pas encore un régime dont on vend les vertus !
La cosmetofood ou dermonutrition est la nouvelle tendance qui allie la nourriture à la beauté. Venue tout droit d’Asie, elle commence à envahir les rayons alimentaires.

Les Japonais y sont accros depuis des millénaires mais c’est seulement depuis peu que les Occidentaux ont découvert une nouvelle façon de se faire plaisir. Des tas de produits aussi inconcevables soient-ils déferlent dans la vie quotidienne. Le cabinet d’études Kline affirme que ce marché représente déjà  plus d’1,5 milliard de dollars dans le monde et devrait connaître une croissance annuelle de plus de 11 % et ce jusqu’en 2012 ! Car aujourd’hui dans l’esprit des consommateurs, une alimentation saine est synonyme de beauté.
Le lien entre l’alimentation et l’apparence physique est donc bien ancré dans les habitudes : 47 % des personnes interrogées pensent que pour être beau, il faut avant toute chose « manger sainement » !
Une belle peau, jeune, pulpeuse et bronzée toute l’année ? Tout devient possible avec la cosmetofood. Vous voilà prêtes pour être au top des tendances ! Osez tous les looks et même « l’esprit lingerie ! »  jouez le jeu de la transparence avec vos vêtements : Jeans denim déchirés et dessous apparents. So sexy !

Etre belle et zen en mangeant : le rêve absolu des femmes

Bienvenue dans le monde merveilleux des compléments alimentaires sous forme de nourriture ! Yaourt à la vitamine E, jus de fruits aux polyphénols antioxydants, chocolat aux oméga 3… vous promettent une peau plus jeune, moins ridée, mieux hydratée et surtout, du plaisir à consommer !
Avoir une peau resplendissante, tout le monde en rêve ! Le jus de fruit Tropicana Essentiels antioxydants de Pepsico et le yaourt Essensis de Danone participeraient à cette action puisqu’ils assurent agir sur la bonne santé de la peau.

Pour celles et ceux qui ont des problèmes d’acné, une solution est proposée et pas des moindres ! Finis les traitements qui interdisent de déguster notre pêché mignon, le chocolat. La peau peut se réconcilier avec le cacao puisqu’il existe à présent du chocolat anti-acné !
Mais pourquoi ne l’a-t-on pas su plus tôt ?

Pour les inconditionnelles de la jeunesse qui rêvent d’avoir des lèvres plus pulpeuses, dîtes adieu aux injections de collagène ! Les marshmallows au collagène, le jus de fruit ou le lait anti-âge prennent la relève ! Et pour les addicts du bonzage, terminées les séances d’UV ! L’eau bronzante est à consommer pour un teint halé ! Plus besoin d’autobronzant pour sortir les mini-short militaire, mini-robe et top couleur sable et nude dès le printemps ! La dermonutrition est une vraie révolution pour les professionnels de la beauté qui rusent d’imagination pour faire sensation auprès des consommateurs.

Avec tous ces produits, on peut oublier les tartines de crème que l’on s’étale sur le visage, non ?

La dermonutrition est-elle un rêve ou une réalité ?

L’efficacité de tous ces produits restent pour bon nombre d’entre eux à prouver. L’analyse des nutritionnistes indique que la cosmetofood n’est absolument pas dangereuse pour la santé. Seuls quelques colorants y sont présents pour attirer le regard ! Pour les professionnels médicaux, ce qui est peut-être dangereux, c’est de croire à ces vertus…
En effet, l’alimentation- beauté et cosmétique gourmande n’est autre qu’un nouveau dispositif marketing de vente. Selon Olivier Andrault – chargé de mission alimentation et nutrition à l’UFC-Que Choisir – « les causes sont financières. On sait que l’alimentaire, est une marge extrêmement faible. On sait aussi que depuis des années, la cosmétique et l’industrie pharmaceutique représentent des marges énormes. D’où la tentation de brouiller les frontières.»
La cosmetofood s’inscrit tout à fait dans les attentes et désirs des consommateurs des pays riches, où l’apparence est primordiale. Il y a dix ans, personne ne croyait aux compléments alimentaires beauté, devenus aujourd’hui un marché très florissant. Dans quelques années, le concept « manger pour être belle » sera rentré dans les moeurs.

Package, couleur attirante, vertus appétissantes, tout est réunit pour pousser à consommer. Et même si les vertus bienfaisantes restent à justifier, le développement de la dermonutrition n’est donc plus qu’une question de temps…et de beauté.
Et même si ce n’est pas efficace à 100 %, la cosmetofood contribue à nous sentir bien ! Et quand on a confiance en soi, on paraît plus serein et on arbore meilleure mine ! Alors pourquoi s’en priver ?

Shopping cosmetofood :

Le Chocolat anti-acné :

Clarifying Dark Chocolate, Borba. 8 $ l’unité

Barres de chocolat noir anti-acné. En vente aux Etats-Unis, les femmes se sont ruées sur ces oméga 3 et autres polyphénols en barres. Un bouton ? Viiiite, du chocolat !

Marshmallows qui tendent la peau

Marshmallows, Eiwa, en vente au Japon

Bonbons au collagène pour des «lèvres pulpeuses» et une «peau tendue et glacée». C’est décidé, on remplace son gloss par les marshmallows !

L’eau bronzante :

Sun Water, Microfluid Biotechnology : Entre 15 et 18 € le pack de 6

Sun Water, riche en lycopène et en bêta carotène, contient des pigments respectifs de la tomate et de la carotte qui favorise le bronzage de la peau tout en la protégeant.  Je bois, je bronze, qui dit mieux?

Produit en vente dans les rayons gourmands des Galeries Lafayette, pharmacies, boutiques d’esthétique et centres de bronzage.

Chocolat anti-vieillissement

Chocolats Eternity et Young, New-Tree, 2,50 €

Les chocolats belges aux antioxydants «Eternity et Young», contribuent au ralentissement du processus de vieillissement. Huuum, c’est si bon de ne pas vieillir…
Plus de 400 points de vente en France

Jus de fruits jeunesse

Tropicana Essentiels antioxydants, Pepsico : 2,95 €

Le jus de fruit Tropicana Essentiels antioxydants est «le premier pur jus qui contribue à lutter contre le vieillissement cellulaire ». Buvons donc notre jeunesse !
En vente dans les moyennes et grandes surfaces.


Des objets déco très girly !

mars 8, 2010

Pour une fête, un anniversaire ou un emménagement dans un nouvel appart, les idées déco et cadeaux ne sont pas toujours évidentes. On vous mâche donc un peu le travail en vous faisant découvrir les dernières tendances du Net … à offrir ou se faire offrir !

Déco gourmande

Coussin macarrons : 45 €

Si vous êtes fan des objets décalés et de aimez les gourmandises, vous allez craquer devant ces coussins et sac fabriqués par bonjourmoncoussin.com. Impossible d’y résister !

Etui rigolo

Etui en silicone Paul Frank Dots Julius IPhone 3G : 29,95 €

Pour protéger votre précieux IPHONE 3 G dont vous ne vous séparez jamais, cet étui fun et rigolo signé Paul Frank sera parfait. Fun, unique et résistant, il protègera votre objet fétiche.

Seconde peau

Coque personnalisée : 21.95 €

Voici une idée originale de cadeau : créez une seconde peau à votre blackberry, I Phone, Ipod… Le site skinmania.com permet de personnaliser à volonté les coques de vos mobiles et MP3.

Des outils féminins

Kit tournevis girly : 4,95 € disponible sur nodshop.com

Vous avez dit des outils ? Pourquoi faire, Jules ou papa sont là pour les réparations ! Ok, mais il faut savoir prendre son indépendance et en toute élégance s’il vous plaît. Le kit de tournevis girly contient 4 tournevis ultra fashion pour parer à toutes les situations d’urgence.

Nouveau message

Enveloppe USB avertisseur d’email : 19,85 € en vente chez mageekstore

Gadget peut-être inutile mais très girly ! Avec cet avertisseur d’email, plus besoin d’actualiser sans cesse votre messagerie en attendant un message important ! Il s’éclairera dès la réception d’un mail et peut même vous indiquez sa provenance !


Comment bouger un flemmard ?

février 15, 2010

Marre que votre copain se pavane sur le canapé à longueur de journée ? Il est grand temps de prendre les choses en main, en finesse et subtilité…


On a toutes connu un petit copain casanier et flemmard. A croire que cette espèce est en voie de développement chez la gent masculine…
« On bouge ?
Noooon j’ai la flemme !»
Si ces quelques mots représentent votre quotidien et que vous voulez que cela change, il n’y a pas 36 solutions ! Enfin, juste 10.  Prenez-note !

1. On l’appâte en douceur en entrant dans son univers.

S’il est adepte des jeux vidéos, recommandez-lui la Wii et ses fameux jeux de sports pour une détente à deux ou entre amis. Vous évacuerez votre ras-le-bol et en profiterez pour lui mettre une raclée à la boxe ! S’il a l’esprit de compétition, il se donnera à fond pour vous battre et ça lui donnera l’occasion de transpirer un minimum.

2. On joint l’utile à l’agréable

Emmenez-le faire du shopping ! Tentative risquée mais quasi réussie : dîtes-lui de choisir une tenue sexy qu’il aimerait vous voir porter ! La motivation sera garantie et il gagnera comme par enchantement le goût de flâner dans les magasins.

3. On lui fait du chantage

Le voir affalé sur le sofa par une si belle journée vous rend folle de rage ! Utilisez votre malice : « Bébé, si on allait se balader ? Si tu viens avec moi je te devrai une faveur et je ne rechignerai même pas !

4. On use à foison des sous-entendus

Ses tablettes de chocolat se transforment en guimauve ? Faîtes lui passer un message : « Waouh chéri, t’as vu le gars comme il est baraqué ? » Il comprendra très vite que son petit bidon n’est pas le bienvenue et qu’il doit se reprendre pour vous plaire.

5. On le motive !

Bougez ! Inscrivez-vous tous les deux dans une salle de sport, il ira peut-être avec plus d’entrain pour admirer votre popotin…

6. On lui trouve une passion

Essayez de savoir ce qui l’intéresse vraiment et aidez-le à aller dans cette voie : auto, moto, foot… peu importe du moment qu’il bouge et que ça lui plaise !

7. On joue la carte glamour

Stimulez ses envies en arborant un look de femme fatale pour la soirée. Organisez un dîner en amoureux dans son restaurant fétiche (mis à part les fastfoods) et sortez-lui le grand jeu ! Il ne pourra pas résister à tant de charme n’est-ce-pas ?

8. Joker amis

Si malgré plusieurs tentatives vous ne parvenez toujours pas à lui faire sortir le nez dehors, appelez vos amis à la rescousse. Une soirée de rigolade entre potes le ravira sûrement.

9. Au pieu c’est pas le pied ?

Si votre Jules est même fainéant au lit, faîtes lui comprendre que jouez au rodéo un temps c’est bien mais trop c’est trop ! Pourquoi pas inventer une mise en scène et laisser parler ses talents d’acteur ?

10. Passez un accord

S’il est vraiment très très flemmard, un deal devrait vous réconcilier : divisez la semaine en trois.
– un jour vous faîtes tout ce dont il a envie : c’est-à-dire pas grand-chose, à part les cours ou le travail s’il en a !
– un jour il fait tout ce dont vous avez envie : Profitez-en un max !
– un jour vous décidez à deux, et ainsi de suite. Établissez ainsi une relation de confiance et bientôt vous serez submergés d’activités !

Si malgré tout ça rien n’y fait, il ne reste plus qu’une seule chose à faire : trouvez un autre petit ami !


Interview d’une championne de poker en herbe !

octobre 20, 2009

Rencontre et découverte de Saïda, une jeune femme passionnée par le jeu.

Comment avez-vous découvert le poker et depuis combien de temps y jouez-vous ?

Saïda, passionnée de poker


J’ai découvert le poker par l’intermédiaire de mon mari qui m’a amenée il y a trois ans chez un ami où se déroulait une partie de poker. Il y avait 3 tables de 8 personnes chacune.

A l’époque, je ne savais pas du tout jouer. Mon mari m’a alors expliquée les bases et les différentes combinaisons.

En fait, je joue réellement et régulièrement depuis deux ans.

Qu’est-ce qui vous attire dans ce jeu ? Moment de détente ou véritable passion ?

Ce qui m’attire au poker, c’est que ce n’est pas seulement un jeu de hasard mais aussi un jeu d’adresse dans lequel beaucoup de paramètres entrent en compte : la réflexion, la position, le comportement ( les « tells » dans le jargon ), le caractère, le bluff et d’autres encore. De plus, c’est un jeu où le sexe des joueurs ne compte pas ; hommes et femmes sont tous et toutes sur un pied d’égalité.

Au départ, le poker était un moment de détente, mais au fil du temps et des parties, c’est devenu une véritable passion. Au point même de ressentir le besoin de jouer. Ce n’est pas une addiction que je ressens mais pas loin. Le plaisir de jouer est si intense que le poker fait maintenant partie intégrante de ma vie.

Misez-vous de l’argent?

Je mise toujours de l’argent au poker, mais des sommes raisonnables allant de 20 à 50 € par partie. Cela rajoute un enjeu, selon moi, quasi-indispensable, qui permet de s’investir le plus possible et de jouer son meilleur poker !

De plus, je trouve plus excitant de jouer en espérant gagner de l’argent, d’être le premier et d’empocher la cagnotte, c’est une fierté personnelle, je dirais même du narcissisme (rires).

Jouez vous online, en live ou les deux ? Que préférez-vous, et pourquoi ?

Je joue, le plus souvent, en live entre amis(es) mais il m’arrive de jouer aussi sur un site connu ( Pokerstar ) où je mise très peu d’argent.

Des deux, je préfère jouer en live car le « décor du poker » (être assise autour d’une vraie table de poker, avec de véritables cartes en mains en regardant ses jetons devant soi) me déconnecte totalement des à côtés et j’entre alors dans un véritable univers.
L’esprit compétiteur et pouvoir scruter ses adversaires à chaque main jouée est un plus nécessaire pour bien ressentir l’ambiance de la table. J’aime parler à mes adversaires quand je joue histoire de les déconcentrer et j’aime savoir qui domine la table.

Quelles sont les qualités requises, selon vous, pour réussir au poker ?

Pour réussir au poker, il vaut mieux être audacieuse, garder un visage stoïque, savoir coucher de bonnes mains quand il le faut. Mais le plus important est de contrôler ses émotions que l’on gagne ou que l’on perde.

Je conseillerais à une nouvelle joueuse de toujours garder le plaisir de jouer !
Il ne faut pas que le poker soit vécu comme une contrainte, comme un moyen unique de gagner sa vie. Il faut savoir rester réaliste malgré l’ambition que l’on peut avoir.

Avez-vous déjà participé à des tournois ? Si oui avez-vous gagné ?

Je n’ai jamais participé à un tournoi dans un casino par manque de temps et d’argent mais j’ai déjà participé plusieurs fois à des tournois qui se déroulaient dans des pubs branchés.
Nous organisons également des minis-tournois entre amis(es).
Je termine toujours en table finale et j’avoue que je gagne régulièrement lorsque je suis en forme car jouer et gagner au poker demande au cerveau et au corps d’être reposés afin d’être au top.

Une anecdote ?

Le Poker : thème de mariage en vogue !

Naturellement, me vient en tête mon mariage! Cela peut paraître fou mais nous avons décidé, mon mari et moi, que le thème de la fête serait le poker et nous l’avons fait du faire-part, en passant par la décoration de la salle, des noms de tables telles que « American Airlines »( paire d’As ), « Anna Kournicova » ( As-Roi ), jusqu’aux dragées qui étaient ornés d’un sujet en porcelaine qui représentait une carte d’As.

C’était une sorte de pari auquel nous avons associé un des plus beaux jours de notre vie et cela restera un très bon souvenir.
THAT’S POKER!!! C’est ça le poker: un mélange d’émotion, de force, d’insouciance et de plaisir.


septembre 20, 2009


Je suis accro au poker !

juin 18, 2009

La poker mania a envahi la France. Casino, parties entre amis, tournois en ligne ont trouvé de nombreux addicts. Mais l’appât du gain est parfois si fort qu’il met souvent, comme Mélodie, 24 ans, les accros au tapis.


photo poker« Je pratique depuis maintenant 3 ans le poker. Tout a commencé dans un café où des amis jouaient. Je les entendais clamer un vocabulaire qui m’était encore inconnu : brelan, suite, relance, tapis ! Et déjà l’envie de savoir bluffer et gagner m’envahissait. Ils m’ont donc initié à ce jeu de cartes auquel je suis vite devenue accro. Au début, je jouais des jetons, juste pour le plaisir. Vous n’imaginez pas la satisfaction sur mon visage lorsque je parvenais à mettre au tapis des as du poker! Mon impartialité et ma technique ont bluffer tout le monde. J’étais douée et j’aimais ça. Les parties entre amis se sont alors transformées en virées au casino du coin et surtout au poker en ligne. Quoi de plus facile que de jouer de chez soi les yeux fixés sur son écran en espérant un jour décrocher le jackpot en quelques clics ?! Ma bourse d’étudiante ne me permettait pas d’avoir une vie trépidante et mes petits gains au poker enjolivaient mon quotidien…au début. Rapidement mon emploi du temps ainsi que mon argent ont été gérés par le jeu. Quand je gagnais c’était l’extase !  Mais quand la chance n’était plus de mon côté, c’était la catastrophe. Je n’avais qu’une idée en tête, me refaire. J’ai très vite déserté les cours. J’ai repiqué deux fois mon année à cause de mon emprise et ma vie sociale est devenue quasi inexistante. Famille et amis déçus par mes multiples mensonges, mon tourner le dos. Pour couronner le tout, je me suis endettée en contractant des emprunts revolving. Malgré ma prise de conscience, je ne parviens pas à tout arrêter. J’espère toujours que la chance va me sourire à nouveau et régler en une seule fois tous mes ennuis. »

Ce qu’en dit le psy

Les jeux de hasard « à la mode » causent de nombreux traumatismes chez les joueurs pathologiques. Aujourd’hui, plus besoin d’aller au casino, la dose d’adrénaline tant recherché est à portée de clics. Un ordinateur et une connexion Internet suffisent pour pouvoir perdre ses économies sur l’un des nombreux sites de poker en ligne. Certains, cloués à leurs ordinateurs jours et nuits suivent, relancent, se couchent, gagnent quelques fois mais perdent le plus souvent au final.

Sonnez l’alarme :

Le gain, la perte et le désespoir sont les trois phases qui rythment le quotidien des joueurs. Leur vie, construite autour du jeu, les désocialisent totalement. Ils délaissent leur famille, leurs amis et leur travail. Plus le joueur se met en difficulté financière plus il espère « se refaire ». Mélodie en a ici pris conscience mais avoue rêver de gagner encore une fois pour pouvoir tout réglé. Le jeu, devenu une drogue est vécu comme une obsession. A ce stade, il convient d’être très vigilant car des dépressions peuvent survenir. L’entourage, souvent impuissant, ne doit pas pour autant baisser les bras et doit au contraire venir en aide. De nombreuses associations viennent aujourd’hui au secours des joueurs dépendants.

La contre attaque

  1. On s’éloigner du vice en évitant à tout prix tout ce qui incite au jeu : cartes, sites de poker en ligne et casinos sont à bannir pour un temps.
  2. On rompt l’isolement : Il est primordial de se confier à son entourage ou à un professionnel. La prise de conscience d’addiction se fera plus facilement et permettra au joueur d’exprimer ses ressentis face au jeu.
  3. Besoin de renouveau : Il n’y a pas que le poker dans la vie. On consacre donc du temps à de nouvelles activités pour se vider de toutes frustrations.
  4. Se recréer une vie sociale : Passer du bon temps avec ses amis et collègues effacera peu à peu toute obsession.

Retrouvez cet article sur Psycho & Sexo